Présentation et partage d’informations sur notre église

Le fils aîné

Luc 15 versets 11 puis 25 à 32

La parabole du fils prodigue ou du « Père aimant », cette parabole est bien connue. En lisant le texte là à partir du verset 25, c’est l’attitude du fils aîné qui va nous intéresser.

Une autre histoire pour éclairer ce thème : « La légende indienne d’un aigle qui croyait être une poule… »

De quelle manière vit on notre identité d’enfant de Christ ?

Apprendre à obéir…

Conclusion Jn. 4. 14-21

Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde.
Celui qui déclare publiquement que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui et lui en Dieu.
Or nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous et nous y avons cru. Dieu est amour et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.
C’est en cela que l’amour est parfait en nous, de sorte que nous aurons de l’assurance le jour du jugement parce que nous sommes dans ce monde tels que lui, il est.
Il n’y a pas de peur dans l’amour ; au contraire, l’amour parfait chasse la peur, car la peur implique une punition. Celui qui éprouve de la peur n’est pas parfait dans l’amour.
Quant à nous, nous [l’]aimons parce qu’il nous a aimés le premier.
Si quelqu’un dit : « J’aime Dieu », alors qu’il déteste son frère, c’est un menteur. En effet, si quelqu’un n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ?

ante. tristique id libero. felis suscipit ultricies massa ipsum